Avec la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015, la France s’est fixée pour objectif d’atteindre 40 % d’énergies renouvelables dans sa production électrique d’ici 2030. Cette transition a pour but de lutter contre le réchauffement climatique en développant des énergies qui permettent de moins recourir à des moyens de productions exploitant des ressources fossiles. L’énergie éolienne en fait partie car elle est renouvelable, réversible et adaptée aux ressources du pays. La France possède en effet le 2eme gisement éolien d’Europe ce qui augmente son taux d’énergie naturelle, propre et écologique.

energie-propre-velocita-energie-naturelle

Les atouts de l’énergie éolienne

  • L’éolien est un des moyens de production d’électricité les moins émetteurs de gaz à effet de serre (12,7gcO2/kWh sur l’ensemble du cycle de vie d’une éolienne). Les éoliennes remboursent l’énergie qui a été nécessaire à leur construction en moins de 12 mois. On peut donc dire que c’est une énergie verte.
  • Les projets éoliens sont réversibles : à la fin de l’exploitation d’un parc, les éoliennes peuvent être démontées pour être recyclées (une éolienne est recyclable à 90%) et le site d’implantation retrouve sa vocation initiale.
  • L’énergie éolienne terrestre est une des énergies renouvelables les plus compétitives. Le dernier appel d’offres pour l’éolien terrestre établit un prix moyen de l’énergie éolienne à 59,5 €/MWh ce qui en fait une énergie rentable aussi compétitive que les sources de production non renouvelables comme le gaz et le nucléaire.
  • L’éolien est une technologie mature qui ne cesse de se perfectionner : toujours plus silencieuses, les éoliennes sont aujourd’hui plus puissantes, leur efficience a été multipliée par dix en dix ans.
  • La filière est créatrice d’emplois : plus de 20 000 personnes travaillent dans l’éolien en France et ce chiffre est en constante augmentation.